Guillaume Ledent Trio

16240907924_1ffb2072b8_k

Après une première sortie officielle dans le projet de duo d’albums « Histoires d’écailles et de plumes », avec Guillemot, et une tournée de quelques dates en « concert croisé », l’album Marcher sur les murets est ré-édité en 2015. En plus du remix « Lulu Bibulle« , l’album est augmenté d’un EP enregistré et mixé à la maison: « Les chansons du soir »

Pour défendre l’album sur scène, je forme un trio avec deux excellents musiciens, multi-instrumentistes: Stéphane Letot (percussions, saxophone, flûte, choeurs) et Ruben Hillewaere (basse, guitare, choeurs).

« La chanson éponyme le dit bien, qu’il s’agit de dépasser les files, de ne plus être muselé, de ne pas suivre le mouvement comme le voudrait un disc-jokey. L’enfance, quand elle débarque dans une famille, cela provoque des changements d’attitudes, de penser et d’agir. Voilà ce qui surgit de « Lulubibulle », le bambin qui découvre la vie et bouscule celle des adultes. Voilà aussi qu’on renâcle face au système puisque, « shootés aux choses  / c’est l’overdose » et donc, « trop besoin d’air / on part au vert ».

Ledent se penche sur la jeunesse battue avec « Adèle ». Il suggère de cesser la compétition à court terme et de privilégier une vie bâtie sur le long terme du marathon plutôt que du 100 mètres en record à battre. Il fustige une existence médiocre « qui nous déprime », devenue ‘low cost’ à l’image du formatage de notre société dans le domaine des loisirs et de la nourriture. Il demande indulgence « Si parfois » il semble ailleurs, perdu dans son espace intérieur. » Rue du théâtre – juillet 2015 – BARJAC